Femmes de pouvoir, pouvoir des femmes
Exposition plein air au Théâtre de l’Orangerie

27.06 — 30.09.2017

Un parcours visuel proposé par le Théâtre de l’Orangerie, le Centre de la photographie Genève, en collaboration avec l’artiste Angela Marzullo, dans les jardins du T.O.

Vernissage: 27.06.2017

Du 27 juin au 30 septembre
Vernissage le mardi 27 juin à 22h dans le cadre de la soirée d’ouverture de la saison

Horaire : tous les soirs de représentations, de 18h à 23h
Lieu : en plein air sur le site du Théâtre de l’Orangerie
Entrée : libre
Plus d’infos : www.theatreorangerie.ch

Dans l’idée de tisser un fil conducteur entre la programmation théâtrale 2017 et le projet d’exposition, le Théâtre de l’Orangerie et le Centre de la photographie Genève ont choisi le personnage de Lady Macbeth comme base de réflexion commune. L’histoire de l’humanité est scandée par les destins d’individus illustres ayant exercé à un moment une influence particulière sur l’évolution de la société. Or, si l’on considère les noms communément retenus, la plupar [...]

Dans l’idée de tisser un fil conducteur entre la programmation théâtrale 2017 et le projet d’exposition, le Théâtre de l’Orangerie et le Centre de la photographie Genève ont choisi le personnage de Lady Macbeth comme base de réflexion commune. L’histoire de l’humanité est scandée par les destins d’individus illustres ayant exercé à un moment une influence particulière sur l’évolution de la société. Or, si l’on considère les noms communément retenus, la plupart sont masculins. Le terme même de « grand homme » n’a guère d’équivalence au féminin. Si Lady Macbeth façonne l’accession au pouvoir de son époux tout en restant dans l’ombre, d’autres figures féminines, qu’elles soient réelles ou des personnages fictifs issus de l’histoire culturelle, ont occupé une place prédominante et décisive dans l’évolution des mentalités. Ce parcours visuel propose de parer à ce déséquilibre en mettant en exergue des femmes dont les pensées et les actions ont joué un rôle primordial dans l’histoire humaine.


Fiche d'artiste

Angela Marzullo * 1971 à Rümlang, vit à Genève

Dans l’idée de tisser un fil conducteur entre la programmation théâtrale 2017 et le projet d’exposition, le Théâtre de l’Orangerie et le Centre de la photographie Genève ont choisi le personnage de Lady Macbeth comme base de réflexion commune. L’histoire de l’humanité est scandée par les destins d’individus illustres ayant exercé à un moment une influence particulière sur l’évolution de la société. Or, si l’on considère les noms communément retenus, la plupar [...]

Dans l’idée de tisser un fil conducteur entre la programmation théâtrale 2017 et le projet d’exposition, le Théâtre de l’Orangerie et le Centre de la photographie Genève ont choisi le personnage de Lady Macbeth comme base de réflexion commune. L’histoire de l’humanité est scandée par les destins d’individus illustres ayant exercé à un moment une influence particulière sur l’évolution de la société. Or, si l’on considère les noms communément retenus, la plupart sont masculins. Le terme même de « grand homme » n’a guère d’équivalence au féminin. Si Lady Macbeth façonne l’accession au pouvoir de son époux tout en restant dans l’ombre, d’autres figures féminines, qu’elles soient réelles ou des personnages fictifs issus de l’histoire culturelle, ont occupé une place prédominante et décisive dans l’évolution des mentalités. Ce parcours visuel propose de parer à ce déséquilibre en mettant en exergue des femmes dont les pensées et les actions ont joué un rôle primordial dans l’histoire humaine.

En relation