ça c’est genève ! THIS IS GVA !
ALAIN JULLIARD, FRANCIS TRAUNIG, FRANÇOIS VERMOT

28.02 — 13.05.2018

L’exposition ‘ça c’est genève!  THIS IS GVA !’ présente trois photographes romands, dont deux genevois, qui ont porté, ces dernières années, un regard spécifique Genève.

Ce ne sont donc pas des commandes et les angles d’attaque choisi par Alain Julliard, Francis Traunig et François Vermot attirent notre attention sur des lieux que nous fréquentons peu (mis à part les personnes travaillant au sein de la Genève Internationale) ou seulement en voiture ou auxquels nous ne prêtons tout simplement pas attention.

‘ça c’est genève! THIS IS GVA !’ s’inscrit dans les expositions explorant la ville ou la région tel que le CPG en avait propos. dans le passé avec ‘Quoi de 9/11 photographes de l’arc lémanique’ en 2002, ‘Jeunevois’ en 2008 et ‘Cherche appartement’ en 2013

Vernissage: 27.02.2018 18:00

SAMEDI 12 MAI À 11h

BOOK LAUNCH AVEC BRUNCH

AVEC NOTAMMENT ‘PALAIS DES NATIONS’ FRANÇOIS VERMOT, ÉDITIONS CPG

 

Curateur : Joerg Bader

 

Vernissages le 27 février communs avec le MAMCO

 

 

Francis Traunig / François Vermot / Alain Julliard /

Alain Julliard

Même si Alain Julliard (*1959) photographie au centre de la ville les lieux les plus fréquentés, il arrive à nous donner une représentation loin de la carte postale en insistant sur les vides béants des places ou en photographiant d’un lieux couvert, mettant la ville au second plan. Les quartiers populaires comme la Jonction, Plainpalais ou Rive figurent souvent avec des scennettes plus rapproch.es et les quartiers plus excentrés apparaiss [...]

Alain Julliard

Même si Alain Julliard (*1959) photographie au centre de la ville les lieux les plus fréquentés, il arrive à nous donner une représentation loin de la carte postale en insistant sur les vides béants des places ou en photographiant d’un lieux couvert, mettant la ville au second plan. Les quartiers populaires comme la Jonction, Plainpalais ou Rive figurent souvent avec des scennettes plus rapproch.es et les quartiers plus excentrés apparaissent dans le brouillard d’automne. Alain Julliard a réussi un inventaire complet de la ville, allant jusqu’aux contours autoroutiers, sans oublier les parcs magnifiques, héritages de la grande bourgeoisie genevoise.

 

 

Francis Traunig

Francis Traunig (*1954) a réussi un inventaire des interfaces qui sépare les maisons de la rue mais qui permettent d’avoir un aperçu de l’intérieur, c’est à dire les vitrines et autres devantures d’espaces commerciaux qu’on appelle, à Genève, d’un mot si élégant et qui fait toujours penser à Berne, Turin ou Venise : Arcade. Le résultat est des plus surprenant avec une pince d’humour que nous connaissons si bien à l’auteur. Un des ses travaux qui l’a fait connaître de le milieu de la photographie était une série réalisée à l’intérieur d’une arcade, des portraits des habitants du quartier des Pâquis devant les murs remplis de vestes et d’autres vêtements de l’arcade que le photographe gère à Genève.

Prenant comme cadre pour sa photographie le cadre de la vitrine au risque parfois de s’y refléter, les vitrines font écrans et empêchent en général toute profondeur. La vitrine commerciale comme lieu d’exposition de la marchandise a été théorisé poétiquement par Walter Benjamin dans son oeuvre inachevée Das Passagenwerk et la proposition de Francis Traunig peut aussi être vue comme une continuation de l’exposition de groupe au CPG de 2015 Fétichisme de marchandise. Francis Traunig avait déjà exposé au CPG, entre autre, en 2002 avec un autre thème propre à Genève : ses habitants possédant une arme.

 

François Vermot

François Vermont (*1988), Fribourgeois d’adoption né dans le canton de Neuchâtel, a eu l’excellente idée de fixer en image les intérieurs du Palais des Nations avant son coup de jeunesse prévu dans les années à venir. Construit entre 1929 et 1937 par cinq architectes par faute du jury d’avoir pu désigner un seul lauréat. Rehaussé et agrandi partiellement entre 1950 et 1952 et complété d’une salle de conférence entre 1968 et 1973, le bâtiment est un patchwork architectural et François Vermot le rend bien. Son regard attentif capte les différentes époques qui se greffent, l’usure par le temps des lieux, le mobilier de différentes époques qui, parfois, donne des signes de fatigue. Jamais rénové depuis sa construction, le chantier a été mis en marche en mars 2017 et devrait être achevé en 2023.

'Palais des Nations' sera accompagné d’une publication avec le même titre et édité par les éditions du Centre de la photographie Genève et l’éditeur zurichois Scheidegger& Spiess. Michael Moller, directeur général de l’ONU Genève écrira une préface et une journée de conférences, ayant trait au bâtiment et à l’organisation internationale, aura lieu en mars 2017.


Soutiens

Avec le généreux soutien de(s) partenaire(s) suivant(s)

En relation