OSMOSCOSMOSCINÉ

17.06 — 20.06.2019

Programme de films

Cinéma Spoutnik | Rue de la Coulouvrenière 11 | 1204 Genève

Dans le cadre du programme parallèle des  50JPG 2019

En collaboration avec le Cinéma Spoutnik

50jpg.ch

Programme et infos Cinéma Spoutnik

 

Comme l’exposition OSMOSCOSMOS au Centre de la photographie Genève, le programme cinéma proposé au Spoutnik, résultat d’une collaboration entre les deux institutions, se meut entre Éros et cosmos. Il débute avec une soirée spéciale dédiée à Peter Mettler et Andreas Züst, le glaciologue et photographe qui a travaillé avec Mettler pour Picture of Light(1994), premier film de la soirée. Celui-ci est suivi d’une projection de photographies d’Andreas Züst accompagnées dur [...]

Comme l’exposition OSMOSCOSMOS au Centre de la photographie Genève, le programme cinéma proposé au Spoutnik, résultat d’une collaboration entre les deux institutions, se meut entre Éros et cosmos. Il débute avec une soirée spéciale dédiée à Peter Mettler et Andreas Züst, le glaciologue et photographe qui a travaillé avec Mettler pour Picture of Light(1994), premier film de la soirée. Celui-ci est suivi d’une projection de photographies d’Andreas Züst accompagnées durécitDes océans fluorescents de brouillardde l’écrivain et musicien Peter Weber en live. Le soir du vernissage, le 18 juin à partir de 22h, un programme de courts métrages inclut les travaux de certains artistes de l’exposition OSMOSCOSMOS, tels que Barbara Hammer ou A.L. Steiner. La soirée du 19 juin est dédiée à une rencontre attendue au cinéma, celle avec les étoiles. Le réalisateur Johann Lurf, vivant et travaillant à Vienne, n’a pas dirigé les caméras sur les actrices stars, mais il a collectionné les moments du cinéma où les étoiles au firmament impriment leur lumière sur le celluloïd. ★(2017) est le titre du film qui rassemble des vues cinématographiques vers le cosmos à travers toute l’histoire du cinéma, agencées chronologiquement et accompagnées d’extraits des bandes son issues des mêmes fragments. Le programme se termine avec le film Eros + Massacre(1969) de Yoshishige Yoshida, figure centrale de la Nouvelle Vague japonaise des années 1960 : une œuvre d’une immense beauté visuelle dans laquelle Yoshida explore les théories politiques et les idées de l’amour libre de l’anarchiste Ōsugi Sakae – assassiné par la police militaire dans les années 1920 – à travers ses relations avec trois femmes activistes féministes, dont l’autrice anarchiste Noe Itō.