Fiche d'artiste


Samuel Lecocq * 1992 à Bruxelles, vit à Bruxelles

Samuel Lecocq (*1992) vit et travaille à Bruxelles, il a obtenu son Bachelor en arts visuels option formation/fiction à la HEAD en 2015 et son Master en 2017.

A l’instar du travail de Bruno Serralongue, les travaux de Samuel Lecocq interrogent les limites de la photographie documentaire. FRAGILITY AND OBSOLESCENCE : En septembre 2016, le centre de prévention, d’insertion, et de citoyenneté (CIPC) ouvre ses portes. Il est désigné comme le premier centre [...]

Samuel Lecocq (*1992) vit et travaille à Bruxelles, il a obtenu son Bachelor en arts visuels option formation/fiction à la HEAD en 2015 et son Master en 2017.

A l’instar du travail de Bruno Serralongue, les travaux de Samuel Lecocq interrogent les limites de la photographie documentaire. FRAGILITY AND OBSOLESCENCE : En septembre 2016, le centre de prévention, d’insertion, et de citoyenneté (CIPC) ouvre ses portes. Il est désigné comme le premier centre de “déradicalisation” français. Ses moyens, son organisation, son existence sont constamment débattus. Son accès est restreint, ses alentours hyper-sécurisés, il est inaccessible aux journalistes encore moins aux artistes. Cette vidéo est le récit d’une tentative d’appréhension. La mise en place d’une stratégie narrative.

Dans le but de générer une Représentation de ce territoire physique, esthétique et philosophique. Marie-Jose Mondzain, dans son essai “Confiscation” propose une re-appropriation du terme clivant : “Deradicaliser”. Il devient, une fois extrait de sa définition réductrice (inverser une croyance extrémiste), le moyen de révéler fragilité et obsolescence dans le réel. C’est depuis ce postulat conceptuel que la vidéo est organisée, montée et réalisée.

En relation