Fiche d'artiste


Mauricio Dias & Walter Riedweg * 1964 à Brézil, vit à Rio de Janeiro

Depuis 1993 Dias et Riedweg développent des projets d’art public, soucieux d’aller à la rencontre de « l’autre ». Ils abordent des questions liées à la migration, les genres, la folie, l’exclusion sociale, le néo-colonialisme, etc. Leurs travaux ont été montrés au MAMCO (Genève), MAM (Rio de Janeiro), MACBA (Barcelona), à la Tate Modern (Londres), au ZKM (Karlsruhe), au MACRO (Rome), au Kiasma (Helsinki), ainsi qu’à la Documenta 12 (2007). Romance Archive, v [...]

Depuis 1993 Dias et Riedweg développent des projets d’art public, soucieux d’aller à la rencontre de « l’autre ». Ils abordent des questions liées à la migration, les genres, la folie, l’exclusion sociale, le néo-colonialisme, etc. Leurs travaux ont été montrés au MAMCO (Genève), MAM (Rio de Janeiro), MACBA (Barcelona), à la Tate Modern (Londres), au ZKM (Karlsruhe), au MACRO (Rome), au Kiasma (Helsinki), ainsi qu’à la Documenta 12 (2007). Romance Archive, vidéo présentée dans OSMOSCOSMOS, revisite le travail du photographe et activiste Charles Hovland (*1954). Pendant 20 ans il proposait dans l’hebdomadaire new-yorkais The Village Voiceses services à photographier les fantaisies sexuelles des gens (env. 1500 modèles pour des magazines de nu masculin). L’archive contient plus d’un demi-million de clichés en noir et blanc ou de diapositives. L’utilisation d’un kaléidoscope placé devant l’objectif lors du filmage empêche un contrôle de l’enregistrement vidéo, à l’instar des caméras analogue qu’Hovland utilisait, et la fragmentation, comme avec la bande sonore et ses anciens tubes, ouvre à de nouvelles lectures.

En relation