Fiche d'artiste


Lola Gonzàlez * 1988 à Angoulême, vit à Paris

Un mythe raconte que lorsque le chaos se répand dans le monde, à certains moments clés de l’histoire, les morts se réveillent. Ici, deux journalistes partent à la recherche de ces âmes errantes et tentent d’informer la population d’un danger imminent et mal identifié qui semble ne toucher que les jeunes et se propager à travers les sources d’eau. Face à cette situation inquiétante, les croyances sont remises en question. Le film Les courants vagabonds puise sa so [...]

Un mythe raconte que lorsque le chaos se répand dans le monde, à certains moments clés de l’histoire, les morts se réveillent. Ici, deux journalistes partent à la recherche de ces âmes errantes et tentent d’informer la population d’un danger imminent et mal identifié qui semble ne toucher que les jeunes et se propager à travers les sources d’eau. Face à cette situation inquiétante, les croyances sont remises en question. Le film Les courants vagabonds puise sa source dans différents genres, de la docufiction à la comédie musicale, la danse en passant par le récit fantastique de série B. L’iconographie d’un peuple insoumis lié au territoire aquatique comme espace de libération mais aussi de sacrifice, revient de manière récurrente dans la production de Lola Gonzàles. Au delà du grand plaisir contemplatif que peut procurer son évocation, le continent inversé de l’eau est un espace de circulation de la marchandise, des êtres humains et un enjeu de pouvoir depuis bien avant notre ère. Les histoires et les mythes, tel celui proposé ici par l’artiste, viennent irriguer la littérature, et servent aussi comme code de mise en garde et d’incitation dans l’espace et le temps.

Lola Gonzàlez (*1988, Angoulême, vit et travaille à Paris). Ses vidéos et performances sont en prises avec le réel et offrent des échos des évènements et du climat ambiant de notre époque. Elle entretient une profonde complicité avec ses acteurs qui sont aussi ses amis, les membres de sa famille. Tous, ils forment une bande qui joue les drames, les effrois et les joies des choses de la vie. Elle est diplômée de l’ENSBA Lyon en 2013 avec les félicitations du jury. Elle est lauréate du Prix Meurice pour l’art contemporain en 2016. Ses films ont été présentés au Palais de Tokyo où elle était résidente en 2016/2017; MAC Lyon; Le Crédac d’Ivry et actuellement à l’exposition du 19e Prix Fondation d’Entreprise Ricard à Paris. Lola Gonzalès est représenté par la Galerie Marcelle Alix à Paris.

 

Photographie : Lola Gonzàlez, extrait du film Les courants vagabonds, 17 minutes, vidéo couleur HD, stéréo, 2017

En relation