Fiche d'artiste


DISCIPULA * 2013 à Milan, vit à Milan

Depuis l’avènement du Big Data, grenier infini de la globalisation néolibérale, c’est notre psyché même qui est livrée comme marchandise. How Things Dream est un projet en cours qui imagine les conséquences possibles de l’extension continue des liens entre technologie, néolibéralisme, pouvoir et contrôle. Avec la création d’AURA, une entreprise technologique imaginaire, le collectif Discipula met en place l’appareil de communication d’une entité privée aux [...]

Depuis l’avènement du Big Data, grenier infini de la globalisation néolibérale, c’est notre psyché même qui est livrée comme marchandise. How Things Dream est un projet en cours qui imagine les conséquences possibles de l’extension continue des liens entre technologie, néolibéralisme, pouvoir et contrôle. Avec la création d’AURA, une entreprise technologique imaginaire, le collectif Discipula met en place l’appareil de communication d’une entité privée aux services diversifiés et tentaculaires. AURA fournit des services essentiels dans des domaines tels que la domotique, la santé, la sécurité, l’éducation et la gouvernance, et bientôt la visualisation de vos propres rêves. En scrutant les plans d’investissements de Google : Intelligence artificielle / cloud d’entreprise / interfaces consommateur / réalité virtuelle et augmentée / télécommunications et énergie / transport et logistique / santé et fintech… La constatation de la proximité du worst case scenario, se révèle dans le réel même. Discipula dessine un monde post-démocratique potentiel, caractérisé par l’imposition définitive d’un régime global axé sur l’entreprise dans lequel, la surveillance et le contrôle sont pleinement acceptés et intégrés dans la commodité de la vie quotidienne.

Discipula est un collectif de recherche actif depuis 2013 dans les domaines de l’image et de la culture visuelle, basé à Milan. Les fondateurs ; MFG Paltrinieri, Mirko Smerdel et Tommaso Tanini sont réciproquement psychologue, artiste et photographe. La majorité de leurs projets émergent de l’appropriation, la post production et l’analyse d’images capturées dans différents flux de production et de consommation. Ils adoptent différentes stratégies narratives et explorent les entrelacements entre les faits et la fiction. S’impliquer dans le design, l’auto-publication et la distribution de leurs livres et objets imprimés, est une façon d’amener leurs projets hors des terrains institutionnels conventionnels et de questionner la distinction entre création et production. Leurs travaux ont fait l’objet d’expositions solos en 2015 au Format Festival, Derby, UK; Spazio Labò, Bologne; Kunsthalle Mélycsarnok, Budapest; RED Gallery, Londres.

Ils participent aussi à de nombreux festivals tels que JimeiXArles, Xiamen; Unseen Photo Festival Amsterdam; Krakow Photomonth en 2016. Discipula est représenté par la MLZ Art Dep Galerie à Trieste.

 

Photographie : Discipula, How Things Dream

En relation